Margarita

Je m’appelle Margarita je suis un vrai cocktail et je suis née au Brésil, d’un père Allemand et d’une mère Equatorienne. J’ honore et admire mes parents énormément.
Je suis mariée à David, et ensemble - en coproduction avec Dieu - nous avons trois belles filles ! Je veux remercier David pour son amour, son soutien et pour ce site web. Sans lui je ne pourrais pas entrer librement dans ce ministère !
On peut se demander donc, « mais d’où viens ce cœur pour la danse orientale ? »
Mon père étant ingénieur, nous avons vécu en Arabie Saoudite où j’ai découvert le monde de la danse orientale dès l’âge de 5 ans. Par la suite, j’ai continué ma formation en danse classique en Allemagne en suivant parallèlement des petites formations de moderne- jazz et de flamenco, mais c’est la liberté d’expression dans la danse orientale qui m’a le plus touchée.
J’ai toujours continué à me former sous les instructions de danseuses et danseurs orientales renommés comme Raqia Hassan, Mahmoud Reda, Momo Kadous, Nagwa Fouad, Dina, et d’autres...
Actuellement je suis psychologue, danseuse de danse orientale, chorégraphe et professeure internationale depuis 1999 (Allemagne, France, Suisse, Finlande, Egypte, Grèce, Russie…).
J’ai, entre autre, enseigné à l’Université de Nanterre tout en approfondissant mes études de danse thérapie. Depuis 8 ans, ma plus grande passion c’est d’enseigner, d’animer des ateliers et de danser dans le milieu chrétien (protestant, catholique, évangélique…). En 2009, j’ai fondé la Simra-compagnie, un lieu où nous donnons et recevons, un lieu de joie !
Je suis tellement émerveillée de voir comment Dieu utilise entre autre cette danse pour libérer les femmes, dans leur corps, âme et esprit!
Tout ce que je fais, je le fais pour la gloire du Seigneur !
Un fil rouge pour moi c’est Esaïe 61 sur lequel je m’appuie et je me ressource encore et encore!


Caroline

Caroline

Je m’appelle Caroline, je suis mariée et nous avons 2 enfants adultes.
La musique a toujours fait partie de ma vie. D’aussi loin que je me souvienne, j’ai toujours aimé chanter et danser.
Je suis enseignante dans une école chrétienne ce qui me permet, en plus d’enseigner, de vivre et partager ma foi avec mes élèves.
Une de mes passions est le chant, je fais partie d’un groupe de Gospel, j’ai dirigé des chœurs d’enfants et d’adulte et j’enseigne le chant à l’école.
Une autre passion est de conter la Bible ou d’autres histoires (de Noël par exemple).
Danser dans la compagnie est une réponse à un appel que Dieu m’a lancé il y a longtemps. Durant toutes ces années, j’ai vécu des guérisons par rapport à mon estime de moi, ma confiance en Dieu, le regard que je porte sur mon corps et ce qu’il est pour Dieu. J’ai également appris l’humilité. Je suis une fille du Roi des rois, une princesse et je le réalise toujours plus ; je peux m’en sentir digne à présent.

Ayant de lointaines origines Manouches, la musique orientale et ce style de danse fait vibrer mon intérieur. Mais le fait de faire de la danse orientale alors que, lorsque j’étais une jeune fille, j’ai utilisé la danse pour séduire est un sacré clin d’œil de Dieu ! C’était la dernière danse que j’imaginais faire !
Maintenant, la danse est devenue une manière d’adoration et d’exprimer mes sentiments. Danser pour louer Dieu est quelque chose d’extraordinaire ! Si en plus, par la danse, nous pouvons toucher d’autres femmes en laissant Dieu travailler en nous, c’est merveilleux !


Jeannette

Jeannette

Bonjour, je m’appelle Jeannette. Mon mari et moi venons tous les deux de Berlin etnotre parcours nous a mené par le sud de l’Allemagne, l’Algérie, la Suisse alémaniqueet à présent en Suisse romande. Mon origine mais aussi mon parcour ont mis en moi une grande joie et ouverture pour l’échange avec différentes cultures. J’ai d’ailleurs toujours aimé la dance orientale et j’avais pris des cours à Berlin pour un petit moment.
Je les ais quittés, car dans ces cours il y avait une forte atmosphère de concurence, de jugement de l’autre et d’arrogance.
Quand j’ai vu la troupe Simra danser la première fois, j’ai été bouleversée. L’amour et le respect de l’autre que l’on pouvait voir étaient frappants. Surtout le message de la réconciliation de la femme avec son corps et avec son Dieu, l’amour de Dieu pour la femme - serait-ce possible? - m’on touché au plus profond de mon coeur. Je me réjouis tellement d’avoir commencé cette aventure avec les cours de Margarita et de voir que, pas à pas, Dieu me guérit. Quelle joie aussi de pouvoir transmettre cet amour avec la troupe Simra. Grâce à la grâce de Dieu :-), je peux transmettre à mes filles une autre image de la femme que celle qui m’a été transmise quand j’étais fille et adolescente. Merci à Dieu et à Margarita!


Marianne

Marianne

Bonjour, je m’appelle Marianne. Je suis Belgo-Suisse, épouse, maman de deux trésors, enseignante,… mais avant tout je suis une femme. Fille du Dieu tout puissant ce qui fait de moi une princesse :o)
J’ai toujours aimé danser et louer Dieu de tout mon cœur, mais jamais je n’aurais cru que Dieu utiliserait le fait que j’aime danser pour son Royaume, sa Gloire. Cela me montre qu’Il s’intéresse vraiment à moi, à qui je suis, à mes passions.
Dieu m’a guérie tout au long de ces dernières années et Il continue de restaurer la féminité qu’Il a mise en moi. Faire partie de Simra est comme une suite logique à cette restauration. Je veux être au Service de mon Roi, de mon Papa… aussi à travers la danse… pour que d’autres femmes puissent être touchées, guéries et restaurées dans Son Amour Inconditionnel.
Une autre chose que j’aime avec Dieu, c’est qu’il n’y a pas d’âge pour commencer de nouveaux projets. A 37 ans, je ne pensais pas commencer une nouvelle formation… et pourtant c’est ce que je suis en train de vivre au sein de la compagnie.
Merci Seigneur pour tous les projets, les plans de bonheur que tu as pour ma vie, pour nos vies ! Merci pour la joie et la liberté que tu mets dans mon cœur de pouvoir danser pour toi.


Marie

Bonjour ! : )
Je m’appelle Marie, j’ai 25 ans et je suis assistante sociale à Lausanne. Je suis d’origine française et j’habite en Suisse depuis 2001.
Je fais partie de Simra depuis sa création. Ce qui me plaît dans la danse orientale, c’est l’impression de voyager à travers une autre culture, colorée, chaleureuse, pleine de brillants (de « bling-bling » avec les ceintures!), avec une musique festive et rythmée… ! J’aime !
Mais je crois que ce qui m’attire davantage encore, c’est la dimension spirituelle qui accompagne la mise en mouvement du corps. C’est tellement lié finalement. Corps, âme, esprit...
Plus j’apprends à me libérer dans mon corps et plus je me libère aussi de la peur du regard des autres, de mes mauvaises pensées, etc. J’apprends, en dansant, à me voir comme Dieu me voit, et à me laisser porter ou inspirer par Lui !
Ce qui est encourageant également, c’est que même si je suis encore en chemin, j’ai l’occasion au travers des représentations de Simra de témoigner de ce que Dieu fait en moi, dans le but de bénir et d’encourager d’autres personnes.
Je vous encourage à expérimenter cette liberté en Dieu, ça en vaut tellement la peine !


Olivianne

À mon tour de me présenter… Olivianne, étudiante en physiothérapie (plus pour longtemps !) et passionnée de tout ce qui est mouvement, tout ce qui concerne le corps humain et la personne dans son entier. À mes moments perdus, je suis aussi monitrice avec les enfants, apprentie choriste et engagée dans une paroisse.
Pourquoi je suis à Simra ? Tout d’abord, parce qu’avant même de m’engager dans la compagnie, j’ai beaucoup reçu en participant au cours de danse orientale. Maintenant, en faisant partie de la compagnie, plusieurs aspects me touchent particulièrement :

  • en prenant la décision chaque semaine de venir danser, je (re !)découvre à chaque fois à Simra un espace de liberté, sans jugements, où je peux me « connecter » à Dieu. Un moment où je puis reprendre des forces et remercier le Seigneur !
  • parce que petit à petit, on est travaillée, changée, on grandit : comment vivre en étant libre par rapport au regard des autres, avoir confiance en soi, découvrir l’estime de Dieu pour soi, et puis comment vivre tout cela dans le quotidien, en dehors de la danse !!
  • la danse comme moyen de louer : chercher à exprimer et louer par le corps, tout un travail, mais aussi une superbe découverte…
  • vivre en groupe ! Apprendre à se respecter, à accepter chacune comme elle est, à s’enrichir mutuellement.
Pourquoi je continue ? Ben parce que ce que je reçois et apprends ici, j’aimerais contribuer à le partager et à le transmettre plus loin, à le faire découvrir. Et puis se laisser dépasser par cette aventure, dans laquelle en tant qu’humain on ne maîtrise finalement pas grand-chose !!


Ursi


Valérie

Pas facile d'écrire sa biographie en quelques lignes! Que dire? Je m'appelle Valérie, j'ai 27 ans. Je suis à moitié chinoise par ma mère et à moitié suisse par mon père. Mais complètement suisse de mentalité (avec les bons et les mauvais côtés) ! Je travaille comme assistante aux ressources humaines d'une organisation humanitaire.
J'ai rejoint le groupe Simra Dance presque à ses débuts en février 2009. Je n'avais jamais fait de danse auparavant. Même si j'ai toujours trouvé très beau, ce n'était pas pour moi. En fait, je suis quelqu'un de plutôt terre-à-terre et réservé à la base. Mais ce groupe de danse orientale de louange a été une vraie révélation pour moi! Si j'aime autant danser avec les filles de Simra, c'est parce que Dieu me fait découvrir une liberté de corps et d'esprit que je ne soupçonnais pas! Et tout en me faisant grandir dans ma foi, Il me permet de le partager avec les autres.
J'ai envie de rappeler aux femmes en particulier, que nous sommes des princesses, des filles de Roi. Souvent la peur, la timidité, le manque de confiance en soi nous le font oublier. Mais ce n'est pas seulement un rêve de petite fille, bien au contraire, cela devrait faire partie de notre réalité, et je pense que nous devrions toutes essayer d'être digne de l'Amour qu'il a pour chacune de nous et le transmettre.


Viràg

Qui suis-je ? Un enfant de Dieu, qui cherche sa volonté !
Avec quelques données plus précise : Je m`appelle Viràg Horvàth, j`ai 22 ans. Jusqu`en 2003 j`ai grandi en Hongrie, à Budapest. Ca fait donc maintenant 6 ans que je suis en Suisse. Je suis reconnaissante pour ce que mon pays natal et mon pays d`accueil ont pu m`apporter…
Je suis en 3ème année d`université en Lettres. J`étudie le français langue étrangère, la théologie et l`histoire de l`art. Pour la suite ? Je ne sais pas encore... «Je ne connais pas mon chemin, mais je connais mon Maître »…ce qui n`est pas toujours simple (!), mais Dieu m`a appris, et il m'apprend encore et encore de ne pas me soucier du lendemain, mais d`être disponible à sa volonté, pour que je puisse découvrir les surprises qu`il a pour moi aujourd`hui!
Et la danse, c`est une de ses surprises ! J`aime bien l`art (la peinture, la photo, le chant,…), mais même si jusqu`en 6ème année j`ai fait de la danse classique, je ne me sentais jamais libre de danser, ce n`était pas du tout un moyen d`expression évident pour moi…en plus, venant plutôt d`un milieu calviniste à la base, ça ne m`est jamais venu à l`esprit d`exprimer mon adoration pour Dieu par mon corps…Mais Dieu travaille en moi, et c`est merveilleux ! Ainsi j`ai pu découvrir la joie de louer notre Seigneur non seulement par la voix, les paroles, les chants, mais aussi par la danse !
Danser pour Dieu, ça m`a « décoincée », car pour Lui, c`est autre chose ! Je n`ai pas besoin de me complexer, ou de me soucier des mouvements que je fais (bien que des fois on a l`impression d`avoir l`air un peu « débile » en faisant ces mouvements inhabituels ), car Lui, il ne juge pas ! J`imagine qu`il sourit, et qu`il danse même avec nous !
Donc pourquoi je suis dans le groupe Simra ? Car j`ai déjà reçu tellement, et je crois que Dieu veut m`apprendre encore plein de choses par la danse! J`ai envie d`être un instrument de Dieu, et transmettre aux autres ce que moi j`ai reçu de Lui.